Trouver le nom de son projet

Trouver le nom de son projet

Gangster, post it et participation citoyenne : comment trouver LE nom pour son projet ?

C’est le début de votre projet, toutes vos idées commencent à s’aligner et vous savez (à peu près) où vous allez. Mais pour bien débuter, il vous manque LE NOM de votre super projet…

En général, il s’agit d’un moment assez stressant, aucun terme ne semble être assez fidèle ou donner la bonne image… et quand vous trouvez un nom qui fait tilt, il est déjà pris !

Bref, trouver un nom n’est pas évident. Voici quelques pistes pour vous aider dans cette démarche :

  1. Faire un atelier avec des « gangsters »
  2. Réunir son équipe et des post it
  3. Demander l’avis des citoyens

 

trouver un nom pour son projet - make sense gangster

1/ Faire un atelier avec des Gangsters

Pour ceux qui sont dans une grande ville, vous pouvez vous renseigner sur la communauté Make Sense près de chez vous.
Make Sense est un réseau d’entraide pour  les entrepreneurs, organisations, citoyens qui souhaitent résoudre les défis sociaux et environnementaux par la mise en place de projets concrets.
Ils peuvent notamment vous aider à organiser un “défi nom” !

La préparation

  • vous vous inscrivez sur la plateforme makesense.org (le formulaire est un peu long, accrochez-vous)
  • vous présentez le défi à un membre de la communauté (appelé “Gangster”)
  • le gangster définit avec vous le cadre de l’atelier (déroulé, date, lieu)
  • vous proposez le défi à la communauté sur le site et mobilisez d’autres gangsters !

L’animation (toujours accompagné de votre gangster)

  • le gangster présente Make Sense, le projet et surtout le défi du jour : trouvez LE nom de votre projet !
  • phase de brainstorming avec une alternance de moments seuls et en groupes
  • partage des solutions

Les plus

Vous repartez avec de nouvelles idées.
Avoir des retours de personnes extérieures au projet est toujours enrichissant et permet de prendre du recul.
Vous gagnez une première communauté intéressée par votre projet 🙂

trouver un nom pour son projet - cr communication

2/ Réunir son équipe et des post it

Quand on est déjà plusieurs à porter un projet, on peut rapidement réunir son équipe autour d’un brainstorming.
Pour les indépendants, je vous conseille d’organiser un atelier avec des gens que vous connaissez et qui viennent si possible d’horizons différents (pour varier les points de vue et faire émerger de nouvelles idées).

La préparation

  • mobilisez votre équipe ou identifiez les personnes autour de vous qui peuvent vous aider
  • définissez les questions que vous souhaitez poser, les objectifs et les contraintes liées au choix du nom
  • organisez une rencontre

L’animation

  • présentez le projet, les objectifs et contraintes
  • lancez l’animation du brainstorming avec des questions précises et des contraintes de temps

-> Quelques idées : “les verbes d’action qui correspondent au projet”, “ce que le projet n’est pas”, faire un portrait chinois (si le projet était un animal, un objet…)

  • chaque participant écrit 1 idée par post it
  • vous choisissez quelques post it qui vous plaisent plus et vous re travaillez dessus

Les plus

La mise en place est simple et rapide.
Vous repartez avec plusieurs idées de noms.
Tout le monde participe et c’est un temps fort avec votre équipe/groupe.
Vous avez développé un univers autour de votre projet.

3/ L’avis des citoyens

Si votre projet a déjà une petite communauté et favorise l’implication des citoyens, vous pouvez choisir votre nom de manière participative !
A Bayonne, j’ai rencontré les créateurs de la monnaie locale, l’Eusko (adjectif qui signifie « basque » en langue basque). Le nom a été choisi de manière démocratique. Voici le processus qu’ils ont suivi :

Préparation

  • les citoyens sont sollicités : tout le monde peut proposer des noms sur une plateforme dédiée. 380 propositions ont été faites.
  • les 2 noms proposés le plus de fois sont automatiquement retenus pour un second tour.
  • un jury de personnalités locales, impliquées dans la défense de la culture basque et dans l’économie sociale et solidaire, sélectionnent 5 autres noms.

La décision

  • les 7 noms sont soumis au vote : les citoyens choisissent sur internet ou par courrier leur nom préféré. Plus de 2000 personnes ont participé au vote !

Les plus

Les citoyens sont consultés et réellement impliqués dans une étape importante du projet : la démarche est résolument démocratique.
Tout le processus permet de communiquer largement sur le projet : l’Eusko a ainsi retenu l’attention de nombreux médias et a créé une première communauté fortement engagée.

La sollicitation de personnalités locales ancre le projet dans le territoire et mobilise de potentiels partenaires.
Cette démarche est particulièrement intéressante dans le cadre d’un projet participatif : la mise en place est plus longue mais le résultat en vaut la peine !

-> Trouver un nom est une étape importante mais il n’existe pas de noms parfaits… De plus, vous pourrez toujours en changer quand le projet évolue. Alors pas de panique, trouvez la méthode qui vous correspond le plus et choisissez le nom de votre projet !

Pour CR communication, j’avais décidé de passer par la méthode « réunir une équipe et des post-it ».
Et vous, comment avez-vous choisi votre nom ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu